MAROCCO TODAY
Contacts   E-Mail  

Les Marocains descendent des Atlantes




Les Marocains descendent des AtlantesDes quatre coins du globe, l’Atlantide, un continent perdu il y a 11.500 ans n’a eu de cesse d’etre recherche. Mille et une theories, souvent delirantes, ont expose le lieu de sa cachette. De nouvelles prospections, effectuees par une equipe francaise, la situent au large des cotes marocaines. Des fouilles sont imminentes.

Par Fabienne Lerol pour Maroc Hebdo International

Quatre cents ans avant notre ere, le philosophe grec Platon racontait dans deux de ses dialogues, Critias et Timee, une etrange histoire que Solon aurait rapportee deux siecles plus tot d’un voyage en Egypte. La bas, des pretres lui auraient raconte comment plusieurs milliers d’annees auparavant, l’Atlantide, une civilisation puissante et arrogante aurait disparu de la surface de la terre. “Il y a 9 000 ans, raconte Platon, cette ile vaste comme un continent disparut dans les flots au cours d’un epouvantable cataclysme”.

Civilisation

Plus etendue que l’Afrique et l’Asie reunies, l’Atlantide etait jadis gouvernee par des rois puissants qui pretendaient descendre de Poseidon. “Ces souverains possedaient des flottes innombrables sillonnant continuellement les oceans, des cites magnifiques, riches et prosperes (…) les Atlantes etaient maitres d’un immense domaine englobant une grande partie de l’Europe et de l’Afrique du Nord jusqu’en Egypte" mais “de violents tremblements de terre et des deluges" mirent fin a cette domination, et “en l’espace d’un seul jour et d’une seule nuit funeste…l’ile Atlantide s’enfonca sous la mer".

Cette histoire est elle credible ? Non! jurent les historiens. En aucun cas une civilisation aussi industrieuse, dotee qui plus est d’une veritable organisation politique aurait existe, il y a pour nous pres de 12 000 ans. Car c’est la prehistoire ! Les premieres civilisations ne sont apparues que vers 3 500 av. J.C en Mesopotamie et en Egypte! Pourtant, depuis la fin du 19eme siecle l’engouement pour ce mythe ne cesse de croitre.

En 1873, Heinrich Schliemann, un archeologue allemand decouvre sur la colline d’Hissarlik en Turquie, la legendaire cite de Troie. Finie la legende! s’exclame-t-on alors. Si la ville mythique d’Homere n’est pas une invention du celebre poete alors l’Atlantide de Platon a peut-etre elle aussi reellement existe. Le delire atlante va commencer.

Le premier et le plus celebre des atlantomanes, l’anglais Ignatius Donnelly, lance en 1882 dans un livre intitule “Atlantide, Monde Antediluvien" une theorie qui va vite devenir une verite indubitable pour les adeptes des sciences occultes : non seulement l’Atlantide etait la premiere civilisation du monde, mais elle detenait aussi un immense savoir. Depuis lors, les Atlantes revetent mille et une caracteristiques fantastiques allant du simple demi-dieu au genial extra-terrestre. Quant aux preuves de l’existence d’etres aussi extraordinaires, elles ne manquent pas! Dans les milliers d’ouvrages et de sites Internet consacres a l’Atlantide, on trouve presque toujours les memes arguments. Parmi eux, les lignes de Nazca au Perou, qui seraient des vestiges de pistes d’atterrissage pour vaisseaux spatiaux ! Decouvertes en 1939 par l’archeologue Posnanky, ces lignes ont effectivement de quoi frapper l’imaginaire puisqu’elles sont constituees de figures geometriques (trapezes, triangles) et zoomorphiques (poissons, oiseaux…) visibles uniquement du ciel. Du moins c’est ce qui ne cesse d’etre dit ! Car, dans les annees 80, il fut demontre par l’anthropologue. Aveni que non seulement ces lignes pouvaient etre vues du sol mais surtout que n’importe qui, sans technique particuliere pouvait en tracer a volonte. Tombe a l’eau, l’Atlante astronaute ? Loin s’en faut.

Organisation

Il y aurait trop de mysteres sur notre planete pour ne pas croire qu’une super civilisation techniquement tres avancee ait existe longtemps avant nous. Les adeptes de l’archeologie fantastique evoquent ainsi constamment les fameux secrets des pyramides. Leur construction serait en l’occurrence trop technique pour de simples mortels. Voila pourquoi certains decelent toujours des traces de prises de courant electrique sur les murs interieurs de la grande pyramides de Keops ! Mais si ces theories des Atlantes genialement doues pretent a rire, elles peuvent aussi virer au cauchemar. Le mythe de l’Atlantide n’est en effet pas etranger au mythe nazi de l’Aryen, cet athletique geant blond aux yeux bleus de “race" germanique, sauf que ce n’est pas Solon qui visite l’Egypte mais James Churchward, un Anglais qui part en Inde …
La bas, en 1868, un pretre hindou lui aurait revele l’existence du continent de Mu sur lequel se serait developpe, plusieurs dizaines de milliers d’annees avant notre ere, une civilisation brillante possedant une technologie de pointe.
Il y a 12 000 ans, le continent disparut bien sur sous la mer a la suite d’un terrible cataclysme! Paru en 1926 sous le titre “Mu, le continent perdu" l’histoire combla les esperances de certaines societes secretes allemandes comme celle de Thule dont Hitler fut tres proche. A coups d’arguments “scientifiques", le mythique continent perdu devint alors la patrie originelle des Aryens qui fut recherchee sous l’Himalaya ou encore sur la planete “Aldebaran"!

Mais ou Platon situe-t-il son Atlantide ? A l’ouest du Detroit de Gibraltar. Il raconte que la civilisation atlante “envahissait a la fois l’Europe et l’Asie et se jetaient sur elles du fond de la mer atlantique. Car en ces temps la, on pouvait traverser cette mer. Elle avait une ile, devant ce passage que vous appelez, dites-vous, les Colonnes d’Hercule” (le Detroit de Gibraltar). Cette ile, ajoute Platon, “etait plus grande que la Libye et l’Asie reunies, et les voyageurs de ces temps la pouvaient passer de cette ile sur les autres iles, et de ces iles, ils pouvaient gagner tout le continent, sur le rivage oppose de cette mer qui meritait vraiment son nom".

Et si, les iles du philosophe etaient bien la ou il l’a dit, devant le Detroit de Gibraltar entre le Maroc et l’Espagne ?

Et si, l’Atlante etait en fait un genial homme de Cro-Magnon dont l’histoire rapportee par la tradition orale aurait traverse les ages ? Ce sont du moins les hypotheses de Jacques Collina Girard, un geologue et prehistorien francais.

Migration

Alors qu’il etudiait la possibilite d’une zone de migration entre l’Espagne et le Maroc pour les populations prehistoriques, il decouvrit un paysage englouti inattendu. L’analyse des cartes des fonds marins marocains lui revela la presence de plusieurs iles actuellement submergees au nord-ouest du Cap Spartel mais qui etaient emergees entre 19.000 et 11.000 ans avant l’epoque actuelle.

Il y a 19.000 ans, le monde se trouvait en effet dans la periode la plus froide de la derniere glaciation, laquelle s’est accompagnee d’une baisse importante du niveau marin entrainant l’emersion des iles du Cap Spartel. Le niveau des eaux atteint le seuil record de -135 metres par rapport a celui d’aujourd’hui. Suite a cette periode de glaciation intense, on assiste toutefois, a un rechauffement general du climat et par consequent a une remontee du niveau des eaux qui va au cours des derniers 10.000 ans, ensevelir l’archipel du Cap Spartel, (la vitesse de remontee atteignant parfois 2 a 4 metres par siecle). La derniere des iles disparait vers 9.000 avant notre ere.

C’est justement cette ile engloutie devant le Detroit de Gibraltar pres de 9 000 ans J-C et avant Platon qui a conduit Jacques Collina-Girard a reconsiderer le mythe de l’Atlantide d’autant plus que selon ce chercheur, le paysage decrit par Platon et celui reconstitue par la geologie se ressemblent beaucoup. Dans une etude publiee a l’automne 2001 (l’Atlantide devant le Detroit de Gibraltar? Mythe et Geologie, Comptes Rendus de l’Academie des Sciences de Paris, il note entre autre l’existence d’une mer interieure entre les cotes espagnoles et marocaines -beaucoup plus etendues qu’aujourd’hui a cause de la baisse du niveau marin- fermee a l’ouest, juste avant l’ocean atlantique, par un chapelet d’iles et a l’est par d’autres iles. Pour le scientifique, il pourrait bien s’agir de la “mer atlantique" dont parle Platon. Il ajoute qu’il etait assez facile avec des moyens de navigations rudimentaires de passer d’ile en ile et de joindre l’un ou l’autre des continents comme l’affirmait Platon. En effet, l’ile du cap Spartel n’etait situee qu’a 8-10 Km des continents Africains et Europeens et “pres du continent iberique, trois petits ilots etaient des relais possibles vers le continent".

Selon cette interpretation, les Atlantes seraient donc a assimiler a des hommes prehistoriques de la fin du paleolithique (des hommes de Cro-Magnon) qui peuplaient ces iles. La disparition rapide de leurs territoires littoraux - “deux metres de submersion dans une vie de 50 ans!" note Collina-Girard - aurait ete un evenement si traumatisant que de generation en generation, ces populations en auraient ravive le souvenir.
Mais comment etre sur que ces iles etaient habitees? Cette presence serait attestee, non loin de la, par de nombreux sites prehistoriques sur les actuelles cotes marocaines et espagnoles du Detroit.

Entre 19.000 et 11.000 ans avant nous, les “Iberomaurusiens", une population de chasseurs-cueilleurs arrivent brutalement sur les cotes marocaines et algeriennes. On pense generalement que ces hommes modernes, qui etaient techniquement et socialement plus avances que les autres populations prehistoriques de la meme periode, etaient originaires de Libye ou d’Italie.

Mais, d’apres un prehistorien americain, Strauss, on retrouve a cette epoque, les memes harpons en Espagne du sud et au Maroc.

Decouverte

D’autres indices attestent par ailleurs que ces cultures presentes de chaque cote du detroit de Gibraltar pratiquaient toutes deux la peche au large. Jusqu’ici, cependant, il semblait impossible de traverser le Detroit. Meme munis de petits bateaux a moteur, les immigrants illegaux qui tentent aujourd’hui de rejoindre l’Europe y laissent bien souvent leur vie! Avec la decouverte des iles du cap Spartel non seulement le passage d’un continent a l’autre devient possible pour des embarcations rudimentaires mais on est aussi amene a se demander si plus que des contacts sporadiques, il n’y a pas eu un veritable brassage social et culturel entre ces populations vivant de chaque cote du detroit. Une question qui fait de ces premiers hommes modernes des etres plus enigmatiques et certainement plus interessants que les fameux Atlantes de l’espace.


--------------------------------------------------------------------------------

Questions a Jacques Collina-Girard * qui situe l’Atlantique au cap Spartel
L’Atlantique a sombre il y a 11.000 ans

• Jacques Collina-Girard.


• Maroc Hebdo International: Des fouilles archeologiques sous marines pourraient-elles apporter la preuve que les iles du Cap Spartel etaient bel et bien occupees, il y a plus de 10 000 ans?

- Jacques Collina-Girard: C'est possible mais difficile sous cent metres d'eau ! On ne sait pas faire des fouilles a de telles profondeurs mais on pourrait peut-etre reperer des grottes immergees susceptibles de contenir encore des depots continentaux. Nous devrions d’ailleurs mener une expedition sous marine dans ce secteur, cet ete, mais meme si l’on ne trouvait rien de spectaculaire, cela ne changerait rien au fait que, situees a 8 Km de cotes habitees, les iles etaient certainement peuplees. Il n'y a meme pas besoin d'y aller voir pour avoir cette certitude. Il ne faut pas non plus eliminer la possibilite de trouver ce que l'on ne cherche pas. Les vraies decouvertes viennent par la tangente...

• MHI: N’etes-vous pas en train d’attribuer des qualites surhumaines a des hommes prehistoriques lorsque vous dites qu’ils auraient conserve depuis 9 000 ans avant notre ere l’histoire de l’engloutissement des iles du detroit de Gibraltar? Meme si, comme vous le rappelez, cette histoire a pu etre ecrite en Egypte vers – 3 000 (apparition de l’ecriture), le temps ecoule demeure extremement long.

- Jacques Collina-Girard: L'homme d’il y a 30 000 ans etait en tout point identique a nous sur le plan des capacites intellectuelles. On connait en outre de nombreux exemples d’histoires qui ont traverse des millenaires par la parole uniquement. En Afrique, l’oceanographe Andre Capart rapporte que lors d'une de ses campagnes sur le lac Tanganyika un pecheur lui avait confie une legende locale qui racontait qu’il n’y avait pas un mais trois lacs. Andre Capart eut par la suite la surprise de verifier cette tradition. Ces etudes ont prouve que le lac Tanganyika comportait trois cuvettes bien distinctes reliees entre elles par des detroits aujourd'hui noyes. Le souvenir des 3 lacs avait traverse sans faiblir plus de trois millenaires !
La derniere histoire dont j'ai eu connaissance ramene a des evenements qui ont eu lieu au nord du Canada relates dans les mythes des indiens Gitksans. Ceux-ci faisaient etat de glissements de terrain, d’eruptions volcaniques, d’assechements de lacs, qui ont pu etre verifies et dates par des etudes geologiques entre - 4 000 et -8 000 avant notre ere.

Propos recuillis par F. Lorel


* Jacques Collina-Girard est Maitres de Conferences a l’Universite d’Aix Marseille 1, il travaille au Laboratoire de la Maison Mediterraneenne des sciences de l’Homme associe au Centre National de la Recherche scientifique (CNRS)

Editorial

News

Economy

Technology

Press / Media

Sport

Culture

Arts

Society

Variety

Journalist's Diary

Internet Avenue

Women

Child Magazine

New Studio

Maghreb

Africa

Arab World

International

C.I.S. Countries

Education

Moroccans abroad

Personalities

Morocco

Interview (Fashion)

Marrakesh

Tan Tan City

Moroccan Hotels

Events

Festivals

LAST NEWS
  1. Morocco and Africa Today
Sitemap